Biodiversité

L’impact du transport aérien sur la biodiversité est lié aux effets du changement climatique induit par les émissions de CO2 qu’il génère. Nous soutenons plusieurs projets et actions qui ont vocation à protéger la biodiversité autour de nos hubs et à destination.

PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL PHCF A MADAGASCAR

Air France a fait le choix de soutenir depuis 2008 un projet REDD de Réduction des Emissions de la Déforestation et de la Dégradation des forêts, en contribuant au Programme Holistique de Conservation des Forêts (PHCF) à Madagascar.

En 2018, dix ans après son lancement, le programme a atteint l’un de ses objectifs avec l’obtention de la certification carbone.

  • La vente de crédits carbone associée viendra compléter les financements de la troisième phase qui permettra de s’inscrire encore davantage dans la durée, en termes d’appui aux communautés locales engagées dans la préservation de leur environnement.
  • Le succès du programme a permis de démontrer l’efficacité de la coordination progressive de quatre types d’acteurs – l’Etat malgache, Air France, des bailleurs de fonds publics et l’ONG EtcTerra.
  • La communication des résultats du PHCF a eu un effet d’entraînement sur d’autres pays et sur d’autres acteurs, qui ont engagé à leur tour des programmes de lutte contre la déforestation responsable de 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.


DES PROJETS SOUTENUS AU TRAVERS DE LA COMPENSATION CLIENTS

Air France est membre fondateur, aux côtés de la Direction Générale de l’Aviation Civile, de l’association A Tree For You qui met en relation, en toute transparence, des donateurs et des projets de plantation d’arbres partout dans le monde.

  • Développé en 2018, le programme « Trip And Tree by Air France » permet aux passagers qui le souhaitent de réduire leur empreinte environnementale en plantant des arbres.
  • Ce programme de reforestation va être intégré au processus de vente du billet en ligne et sera progressivement déployé en 2019.
  • Sélectionnés par un comité d’experts reconnus et indépendants, ces projets comportent également un volet sociétal avec la création d’emplois sur ces territoires.

 

Avec l’offre de compensation CO2ZERO, KLM propose à ses passagers la possibilité de compenser les émissions de CO2 liées à leur voyage et de contribuer ainsi au CO2OL Tropical Mix, un projet de reboisement mené au Panama.

Ce projet est certifié « Gold Standard for the Global Goals ». Dans le cadre de ce projet, les anciennes terres agricoles sont transformées en nouvelles forêts mixtes grâce à la plantation d’un mélange composé principalement d’espèces d’arbres locales et de quelques espèces exotiques.

En plus des bénéfices environnementaux, comme la protection de la biodiversité et la restauration de l’écosystème, les activités du projet permettent le développement des compétences et la création d’emplois à long terme, générant une source de revenus durable qui améliore les conditions de vie de la population locale.


PROTECTION DE LA BIODIVERSITE AEROPORTUAIRE

Air France HOP! est à l’origine d’un projet innovant et collaboratif visant à étudier et à protéger la biodiversité aéroportuaire, un domaine propre au transport aérien. Avec une surface moyenne des zones réservées de 73 % en prairie (ce qui représente 340 km² au niveau national pour toutes les structures accueillant des aéronefs), l’aviation peut jouer un rôle dans la préservation des prairies, l’habitat naturel le plus menacé d’Europe de l’Ouest.

Lancé sous le contrôle d’un Comité scientifique indépendant composé de chercheurs polyvalents (Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, conservatoires), le projet, qui est devenu l’association HOP ! Biodiversité en 2015, regroupe fin 2018 une vingtaine partenaires : Air France, HOP !, Air Corsica, Air Saint-Pierre, le Muséum national d’Histoire naturelle, la Direction Générale de l’Aviation Civile et seize aéroports dont les trois d’ADP et deux de ses aérodromes. Tous ont intégré ce projet dans leur politique de développement durable et l’engagement sur le terrain a été reconnu par le ministère en charge du Développement Durable au titre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB) depuis 2016.


LUTTE CONTRE LE TRAFIC DES ESPECES PROTEGEES

Nous avons signé la Déclaration de Buckingham Palace qui formalise notre engagement et notre détermination à lutter contre le trafic d’espèces protégées.

Nous nous sommes engagés depuis de nombreuses années dans la lutte contre ce commerce illégal.

  • Par exemple, le Cargo a déjà engagé plusieurs actions comme la formation des salariés et la sensibilisation des clients, et participe à des groupes de travail avec des organismes et des associations internationaux (OIE, IATA, United for Wildlife).
  • En 2018, Air France a mis en place un programme de sensibilisation pour les personnels de l’Exploitation Sol en contact avec les clients, afin de les aider à repérer et à signaler aux autorités compétentes des comportements ou des bagages suspects. Air France informe aussi ses clients, notamment sur son site commercial dans la rubrique « Articles interdits dans les bagages ».
  • Air France est à l’origine d’un groupe de travail mis en place fin 2017, réunissant Paris Aéroport, les Douanes, Chronopost et le WWF, pour envisager des actions communes et coordonnées sur la plateforme de Paris-CDG.

© AIR FRANCE KLM